L’allongement de l’espérance de vie a fait émerger une nouvelle catégorie d’investisseurs : les jeunes retraités.

Seulement, passé le cap des 60 ans, certains s’imaginent qu’il leur sera trop compliqué pour eux d’obtenir un crédit et qu’il vaut mieux sacrifier leur épargne au lieu d’emprunter.

Souvent, c’est une mauvaise idée de sacrifier son épargne, d’autant plus qu’il existe désormais des solutions pour emprunter passé 60 ans.

Pourquoi sacrifier son épargne est une mauvaise idée ? Car vous possédez peut-être des produits financiers depuis plusieurs années et dont les plus-values peuvent être exonérées d’impôts, ou bénéficier d’une taxation réduites. De même une assurance-vie vous confère des avantages en termes de transmission de patrimoine. Aussi, sur le plan patrimonial, il est souvent plus judicieux d’emprunter et de garder son épargne.

Les formalités

Si tel est votre cas, avant que l’on vous accorde un prêt, il faudra vous soumettre à quelques formalités médicales. Souvent, un simple questionnaire de santé suffira (en général si le montant du crédit n’excède pas 250 000 à 300 000 euros). Sinon, on vous demandera d’aller faire une visite médicale. Mais attention, même si vous pensez qu’un élément (exemple : opération chirurgicale récente) pourrait jouer en votre défaveur dans l’obtention du crédit, il faut absolument répondre aux questions sans occulter certains points. Une fausse déclaration intentionnelle pourrait être lourde de conséquences, et le contrat annulé.

Par ailleurs, vous devrez recourir à une assurance emprunteur (n’oublions pas que si vous décédez sans avoir remboursé, le montant du crédit sera transféré à votre succession). Plusieurs cas de figures se présentent.

Votre établissement  de crédit vous proposera une assurance décès ou invalidité dite : assurance de groupe. Cela vous permet de bénéficier de primes attractives, mais pour cela il ne faut pas avoir plus de 65 à 70 ans.

Autres options

Dépassé cet âge-là, une option « sénior » (plus coûteuse) vous sera proposée. Faites alors jouer la concurrence ! Parfois, faire appel à une assurance individuelle auprès d’un assureur spécialisé (donc diffèrent de votre banque) peut s’avérer plus rentable.

Enfin pour ceux qui ont des problèmes de santé et se sont vu refuser toute garantie, une dernière solution existe : la convention Aeras. Basé sur le « droit à l’oubli », la convention Aeras (S’Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé) a été signée entre les pouvoirs publics, les établissements financiers et les assureurs afin de permettre un accès au crédit aux malades ou anciens malades (même si le tarif reste plus élevé). Pour avoir plus d’informations sur la convention Aeras : http://www.aeras-infos.fr

L’âge ne doit donc plus être un frein pour réaliser vos projets car vous savez désormais qu’il existe plusieurs solutions pour vous permettre d’emprunter.

Toutefois, que ce soit pour le  taux d’emprunt ou l’assurance emprunteur, n’hésitez pas à faire jouer la concurrence (courtier en crédit, en assurance, ou comparateur en assurance en ligne) pour négocier les meilleurs tarifs. 

Découvrez aussi :

Découvrez aussi :

LES MEILLEURS SITE DE RENCONTRE POUR SENIORS

Trouver l’amour après 60 ans peut sembler parfois compliqué ... Mais vous changerez peut être d'avis en...

LES 6 MEILLEURES DESTINATIONS DE VOYAGE POUR SENIORS

Voyager c’est se découvrir soi-même, apprendre à revivre, et avoir une vue plus jeune et plus fraîche des choses.

DES SERVICES GRATUITS POUR LES SENIORS DE PARIS

La cessation d’activité professionnelle à la retraite induit automatiquement à une baisse des revenus. Pour que vous...

Top 10 Endroits Les Plus Photographiés En France

Zoom sur ces lieux considérés comme hautement photogéniques en France.  Vous souhaitez terminer les vacances en beauté ? Pourquoi...

Émouvant : Un couple atteint de trisomie célèbre son 25e anniversaire de mariage !

Maryanne et Tommy Pilling ont célébré leurs 25 ans de mariage en 2019. Atteints du syndrome de down ou trisomie 21,...

GARDER UNE BONNE MÉMOIRE GRÂCE À VOTRE ALIMENTATION

Entretenir et garder une bonne mémoire passe par la consommation d’aliments adaptés, une bonne hygiène de vie et un entraînement cérébral...